Qui sommes-nous ?

Sous le signe de Pouchkine

L'amour, la mort, l'argent, la folie… Publiée pour la première fois en 1834 dans la revue Cabinet de lecture, La Dame de Pique fait partie de ces œuvres qui renferment toute la vie dans quelques pages. Cette nouvelle fantastique est le fruit du labeur d'un poète qui fut aussi journaliste. Bien à ses dépens ! Le Contemporain d'Alexandre Sergueïevitch, cette revue trimestrielle littéraire et politique fondée et dirigée par le poète, survécut difficilement faute de partager les valeurs du pouvoir d'alors et disparut avec son créateur l'année suivant sa première parution. Peut-être Pouchkine n'avait-il pas en tête que le poète n'est d'aucun parti.

Un journal dédié à toute la Russie

Souvent méconnue et envisagée par le prisme manichéen de la politique, l'immense Russie et sa pluralité nous fascinent. C'est pourquoi nous avons décidé de dédier un journal culturel à ce pays et aux relations qu'il est amené à entretenir avec d'autres nations, d'autres cultures. Fort d'un réseau de correspondants répartis dans toute la Fédération, La Dame de Pique s'attache à raconter toutes les régions de Russie au même titre que Moscou ou Saint-Pétersbourg.

Un médium culturel

C'est par le biais de la culture, ce médium universel qui stimule les échanges et la compréhension entre les populations, que la connaissance ou, plus modestement, la découverte de la Russie s'est imposée à La Dame de Pique. La culture qui sait s'affranchir de réalités parfois douteuses. La culture encore, sans aucune autre utilité que celle de se suffire à elle-même. La culture enfin, dans son champ sémantique le plus large. Des lettres aux arts visuels et du spectacle en passant par des sujets de société, des articles consacrés à la gastronomie ou encore des reportages voyage, La Dame de Pique veut se faire l'écho d'une société russe complexe et exigeante et de tout un pan de son quotidien. Dans cette même perspective, un agenda déploie chaque jour sa sélection d'événements culturels qui se tiennent entre Kaliningrad et Vladivostok.

Des articles souvent décalés

Chaque semaine, La Dame de Pique publie des articles que vous ne verrez pas ailleurs. Affranchis du mainstream médiatique qui noircit la toile, la rendant parfois illisible, ses reportages sont nécessairement inédits. Ce journal s'attache à décrire, sinon la marge, du moins ce qui fait aussi la culture russe mais ne jouit pas de la même visibilité. Originaux, ses articles le sont aussi de par leur traitement souvent décalé. Il en est de même pour les illustrations qui les accompagnent : elles sont le fait de graphistes qui répondent à une demande particulière.

Une iconographie soignée

« Comme un beau cadre ajoute à la peinture », La Dame de Pique attache beaucoup d'importance à son esthétique et encadre ses textes avec des illustrations originales et des images de qualité. Des diaporamas photo peuvent aussi accompagner les articles. Une rubrique « portfolio » héberge spécialement des photo reportages réalisés autour de problématiques russes par des photographes professionnels venus de tous horizons.

L'ÉQUIPE

Caroline Gaujard-Larson – Rédactrice en chef – caroline@ladamedepique.ru

Née en 1984, cofondatrice, diplômée de l'université de Paris-Sorbonne en Littératures françaises. Tour à tour journaliste à Dijon, Berlin, l'île de La Réunion, Paris et Kiev, elle est depuis 2011 correspondante indépendante à Moscou pour le compte de médias francophones (notamment Radio France, Les Inrockuptibles et Rue89).

Cécile Polivka – Responsable marketing et développement – cecile@ladamedepique.ru

Née en 1985, diplômée de Sciences Po Paris et de l'INALCO. Cécile vit à Moscou depuis 2012 où elle fut chargée de mission à l'ambassade de France pendant deux ans avant de rejoindre La Dame de Pique.

Elisa Frantz – Web designer/illustratrice

Né en 1985, diplômée de l'INALCO, de l'université de Paris-Sorbonne en communication interculturelle et de l'université de Paris 8 en création numérique. À Moscou depuis 2012 où elle fut chargée de la communication du service culturel de l'Institut français de Russie, elle est aujourd'hui graphiste pour le collectif CoolConnections qui organise des festivals cinématographiques dans toute la Russie.

Ksenia Yablonskaya – Rédactrice photographe

Née in 1991, diplomée en marketing à l'Université de management de Minsk (Biélorussie), Ksenia s'est lancée dans la photo en arrivant à Moscou en auto-stop à 18 ans. Depuis, elle travaille comme photographe indépendante en Russie et a rejoint La Dame de Pique au printemps 2015.

Daniil Karpinsky – Rédacteur photographe

Né en 1994, Daniil a rejoint notre équipe à l'hiver 2014. Après cinq années passées en Inde, près de Calcutta, il est de retour à Moscou, sa ville natale, la tête pleine de projets. Ses travaux photographiques et vidéo en imposent plus que ne le laissent supposer son jeune âge.

Maroussia Nizovtsova – Illustratrice

Née en 1986, à Minsk, Maroussia travaille comme fashion designer à Moscou. Par ailleurs artiste-peintre des plus talentueuses, elle a ressorti les pinceaux pour colorer La Dame de Pique de ses illustrations.

Guillaume Housse – Rédacteurguillaume@ladamedepique.ru

Né en 1988, diplômé de Sciences Po Bordeaux. Guillaume vit et travaille à Moscou depuis 2011. Passionné d'art contemporain et de musique classique, il parcourt pour vous bon nombre d'expositions.

Jelena Prtoric – Rédactrice

Née en 1986, diplômée de Littératures française et italienne et du master de journalisme de Sciences Po Paris, Jelena a rejoint la rédaction à l'été 2014. Elle parle aussi bien le français, le russe, l'anglais, l'italien que le croate, sa langue natale.

… et de nombreux autres collaborateurs répartis dans toute la Russie.

L'équipe

Rédactrice en chef. Née en 1984, fondatrice, diplômée de l'université de Paris-Sorbonne en Littératures françaises. Tour à tour journaliste à Dijon, Berlin, l'île de La Réunion, Paris et Kiev, elle est depuis 2011 correspondante indépendante à Moscou pour plusieurs médias francophones dont Radio France et Les Inrockuptibles.  
Responsable éditoriale. Née en 1985, diplômée de l'université Paris-Sorbonne, de Sciences Po  Grenoble en relations internationales et de l'INALCO. Cécile vit à Moscou depuis 2012 où elle fut chargée de mission à l'ambassade de France pendant deux ans avant de rejoindre La Dame de Pique.
Reporter, correspondant permanent à Moscou. Né en 1984 à Montréal, Pascal a rejoint notre équipe en 2016. Sa passion pour les voyages l'a amené à parcourir plus de 75 000 km dans près de 45 pays. Avant La Dame de Pique, Pascal Dumont est passé par The Moscow Times, où il a œuvré comme éditeur multimédia deux années durant. Ses travaux ont été publiés dans de nombreux titres nationaux, et notamment The Guardian, The Moscow Times, The Calvert Journal, La Presse, The Montreal Gazette ou encore Le Devoir.
Rédacteur.
Rédactrice photographe. Née in 1991, diplomée en marketing de l'Université de management de Minsk (Biélorussie), Ksenia s'est lancée dans la photo en arrivant à Moscou en auto-stop à 18 ans. Depuis, elle travaille comme photographe indépendante en Russie et a rejoint La Dame de Pique au printemps 2015.
Rédacteur. Né en 1988, diplômé de Sciences Po Bordeaux, de l'université de l'Amitié des Peuples de Moscou en relations internationales et de l'université de Lille-3 en Histoire de l'art, Guillaume vit et travaille à Moscou depuis 2008. Passionné d'art, de danse et de musique contemporaine et classique, il parcourt pour vous bon nombre d'expositions.
Rédactrice. Née en 1990, diplômée de l'Université d’Etat de Saint-Pétersbourg en traduction et interprétariat. Elle travaille d'abord à Moscou dans le secteur des médias (Dojd TV, The Village ou encore Afisha). Une activité qu'elle combine ensuite avec celle de guide-interprète après avoir fréquenté l’Ecole des guides et l’Ecole de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg. Masha a rejoint La Dame de Pique à l'hiver 2015.
Photographe. Né en 1977, Olivier Marchesi vient à la photographie de manière autodidacte et, aujourd'hui encore, indépendante. Diplômé en sciences humaines (Sciences Po Lyon, DEA Histoire contemporaine, Licence Sociologie), il développe actuellement en Russie deux projets éditoriaux photographiques. L'un est consacré à la poétique urbaine de Moscou, l'autre aux temporalités à l'œuvre en Russie. 
Illustratrice et Web designer. Née en 1985 de parents passionnés par les méthodes d’éducation nouvelle, elle fréquente les écoles Montessori et Rudolf Steiner, puis peint à l’Atelier d’Arno Stern. À l'époque, Elisa veut dessiner des livres pour enfants. Jusqu'à ce qu'elle découvre Pratt, Tardi, Bretécher, les romans graphiques de l’Association. Elle écrira des BD !